Responsabilité d'entreprises Stratégies syndicales Territoires Agence de transition
 
 

TERRITOIRES

 
 

Depuis longtemps certaines restructurations affectent lourdement les territoires, zones de vie, bassins d’emplois, départements ou régions. Très tôt, des régions comme la Lorraine, le Nord Pas de Calais, la Rhur, le Nord Est de l’Angleterre, la région de Göteborg, et bien d’autres… se sont trouvées confrontées aux problèmes apparemment inextricables posés par des restructurations d’ampleur frappant des filières d’activité structurante pour ces territoires. Longtemps pourtant le territoire n’a pas été considéré comme un acteur direct de ces processus qui concernaient avant tout les acteurs de l’entreprise. Ce n’est que récemment (en 2002) que la France a introduit dans son Code du Travail un article définissant les obligations des entreprises vis-à-vis des bassins d’emploi en cas de restructuration et aucun des autres pays du projet ne possède une semblable réglementation.

 

Dans chaque pays cependant, les études montrent que des territoires interviennent – de façon innovante – dans les processus de restructurations atteignant une certaine ampleur :
Dans plusieurs cas, l’annonce – anticipée – d’une restructuration industrielle importante dans un secteur historique du bassin d’emploi vient menacer un équilibre économique et social déjà précaire après plusieurs vagues de de désindustrialisation (Vauxhall , Dortmund ).
Dans le cas de Göteborg , l’annonce de licenciements collectifs par plusieurs employeurs du secteur des télécoms, et en particulier par le premier d’entre eux, concernant notamment des ingénieurs hautement qualifiés, vient menacer toute la stratégie de reconversion vers des industries à haute valeur ajoutée, menée par la région a posteriori de la crise des chantiers navals, du textile et de l’automobile survenue deux décennies plus tôt.
Dans le cas de Saint-Nazaire , l’anticipation d’une réduction drastique de l’activité du principal donneur d’ordres pour les deux années à venir suivie d’une reprise ultérieure de son activité, comporte un risque important sur l’emploi et la survie des entreprises locales et donc pour lui-même.
Dans le cas du Tarn , c’est l’ensemble d’un tissu d’entreprises artisanales, et l’identité même du bassin d’emploi, qui sont menacés de disparition, du fait notamment de la concurrence de la métropole toulousaine et de conditions de travail jugées peu attractives dans ces TPE tandis que le territoire connaît d’importantes pertes d’emploi dans ses PME industrielles.

 
L’émergence des territoires comme acteurs des restructurations conduit alors à déplacer et dépasser les modes d’actions traditionnels en favorisant :
un décloisonnement entre actions et acteurs économiques et acteurs et actions sociales.
un dépassement des frontières même de l’entreprise en situation de restructuration
une adaptation des modes d’action et un déplacement des représentations traditionnelles de nombreux acteurs.
 
Là encore, au-delà des particularismes locaux, la confrontation des expériences multi-nationales permet de dégager une communauté d’enjeux et de méthodes, en particulier quant aux conditions d’intervention des territoires en tant qu’acteurs des restructurations et aux modalités de pilotage des dispositifs et actions auxquels ils contribuent.
 
Etude de cas :
 
Les stratégies territoriales face aux restructurations, 2ème conférence internationale du programme MIRE