Promotion de la santé dans un processus de licenciement  
 
Faire prendre en compte par les acteurs sociaux la promotion de la santé au cours - et à l’issue- des processus de gestion des restructurations supposent que les organisations intègrent les restructurations comme un élément « normal » de développement de leur entreprise ; l’acceptation des processus, pré-requis nécessaire à la promotion de la santé, étant alors facilitée.
 
Des groupes de travail ont inclut dans leur rapport des initiatives pour la promotion de la santé, telles que :
- Initiatives de réadaptation pour l’amélioration des chances de réintégration d’employés malades ;
- Groupes de travail pour augmenter la prise en compte de la santé afin de réduire le stress et des problèmes de santé à la suite d’un licenciement ;
- Nouvelles méthodes d’anticipation, (accès à des mesures d’évaluation et de suivi de l’état de santé et du stress des personnels) permettant les comparaisons entre conditions normales de travail et périodes de restructuration
- le soutien social et de conseil dans le cadre de processus de redéploiement
- le suivi et la prise en compte de la santé visant à diminuer le stress dans les phases de post-licenciement
 
 

La préoccupation des organisations syndicales et des comités d’entreprise est de sortir d’un risque de médicalisation et d’individualisation des dimensions santé.

   
  Un enjeu au niveau européen
 
Dépasser le statu quo, en termes de politiques à mener, d’approches organisationnelles et d’implication des acteurs sociaux.
 
Etapes et recommandations :
- dans un premier temps, modification des pratiques courantes de management permettant l’intégration de plus d’initiatives de santé dans un processus complet de restructuration
- dans un second temps, certification et la standardisation de programmes de formation actuellement disponibles constituerait un élément de modification des pratiques organisationnelles
- une législation appropriée devant appuyer les efforts de la certification et la standardisation
- Pour que ces recommandations puissent être effectives, de nouveaux efforts de recherche doivent être entrepris.